Louizi publie “Plaidoyer pour un islam apolitique”

La jeunesse musulmane, française et européenne, otage de la littérature islamique classique et des traductions orientées de l’arabe, doit pouvoir différencier, avec raison et justesse, la foi musulmane de ses récits pluriels : différencier particulièrement l’islam de l’islamisme ; différencier l’expérience métaphysique des enveloppes historiques et idéologiques qui aspirent depuis toujours à la contrôler. Car tout n’est pas islam. Car l’islam n’est pas tout.

Face aux discours communautaristes imposant progressivement à la République une loi dite religieuse, je propose un voyage dans les abîmes du passé, vers les premiers moments fondateurs de l’islam politique : un plaidoyer de 256 pages articulé autour de huit actes dont le premier est de «s’affranchir de l’islam califal».

Interrogeant sans tabous, sans concession, les principaux facteurs politiques, culturels, historiques, dogmatiques, juridiques et épistémologiques, qui ont structuré l’islam durant ses trois premiers siècles, déterminants pour la suite, ce plaidoyer – enrichi par de nombreux projets de réforme combattus, hélas, par les islamistes – invite à la réflexion sur le sens présent de la foi musulmane au quotidien et les présumés “fondements”, justifiant des revendications islamistes de visibilité dans un espace républicain sécularisé : voile, halal, carrés musulmans, mutilations génitales, mariage non-mixte, et j’en passe.

Le ton pourrait paraître caustique, je l’assume. Car, il n’est pas question de plaire ou déplaire. Il ne s’agit pas, non plus, de caresser dans le sens du poil ou de chanter avec nostalgie les gloires supposées d’un passé lointain. J’interroge l’histoire. Je ne sublime pas la mémoire. Comment oserais-je le faire alors que la situation est gravissime ? Un corps agonisant préfère l’électrochoc à une tisane, à une berceuse. Qu’il en soit servi.

Ce plaidoyer est un cri de conscience pour une réforme structurelle de l’islam, au service d’un idéal humaniste, juste, laïque, fraternel et libre, qui signe, par la seule plume qui sauve, le combat pacifique d’une vie. Cela se traduit par la mise en mouvement, tout au long des huit actes, de ma règle des 3 R : Redéfinir le sacré, Repenser les textes et Réconcilier l’islam avec la modernité et la laïcité. Car l’islam ne sera qu’apolitique ou ne sera plus …
Parution le 7 septembre 2017. Bonne lecture !